Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  15 / 108 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 15 / 108 Next Page
Page Background

DANS LA VAGUE

15

N° 2 / 2015

TENDANCES ÉCONOMIQUES

LE FRANC SUISSE COÛTE CHER

Europe orientale

La flambée du franc suisse, qui se poursuit depuis début janvier 2015

,

a eu de lourdes conséquences dans les pays d’Europe centrale et orientale.

En Croatie, où les 60000 emprunteurs concernés se sont fortement

mobilisés, le Gouvernement envisage d’introduire un dispositif de conver-

sion des crédits souscrits en francs suisses en euros. En Hongrie, où la

majorité des prêts immobiliers étaient libellés dans cette monnaie, le

Gouvernement conservateur de Victor Orban avait introduit dès novembre

2014 une disposition légale fixant un taux de conversion fixe de

256,6 forints pour un franc suisse applicable aux crédits souscrits en

devises étrangères.

Par J.-A. D.

LA RUÉE VERS LE NORD

Québec

Environ 50 milliards de dollars canadiens (34

milliards d’euros) seront investis d'ici 2035

(40 % publics, 60 % privés) pour exploiter les

ressources naturelles et énergétiques du territoire

québécois situé au nord du 49

e

parallèle. Ces

grands espaces presque dépourvus de

population seraient riches en gisements de

métaux (or, fer, zinc, cuivre, diamants, etc.).

La priorité du « Plan nord » est de créer les

infrastructures qui faciliteront l'accès à ces

contrées lointaines, comme des aéroports

nordiques, un nouveau chemin de fer et des

routes.

Québec s'attend à attirer des

entreprises du secteur minier du monde entier

et générer près de 10000 emplois,

notamment

parmi les populations amérindiennes.

Par N. F.

UN PONT NEUF

Montréal

Le pont le plus fréquenté du Canada

va être démoli pour être remplacé

par une infrastructure ultramoderne

aux lignes sobres et élégantes qui

doit entrer en service fin 2018. Le

pont Champlain, qui enjambe le

fleuve Saint-Laurent entre l'île de

Montréal et la région de la

Montérégie, est traversé par trois

autoroutes distinctes sur lesquelles

circulent

60 millions de véhicules

par an et plus de 16600 camions

par jour.

Constitué de béton et

d'acier, il se dégrade à grande

vitesse, notamment à cause des

hivers rigoureux et l'utilisation massive

de sels de déglaçage. Ce nouveau

pont, pensé comme la future grande

porte d'entrée de Montréal, sera

construit en partenariat public-privé

pour un montant de 4,2 milliards de

dollars canadiens (environ

2,8 milliards d’euros). Il comprendra

un corridor réservé aux transports en

commun et une piste sécuritaire pour

les piétons et les cyclistes.

Par N. F.

© shipfactory / Shutterstock