Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  21 / 108 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 21 / 108 Next Page
Page Background

DANS LA VAGUE

21

N° 2 / 2015

Toutes les images sauf mention contraire © Cirque du Soleil

© Phil Stafford pour Shutterstock

sirs personnels. Outre sa passion pour le poker (4

e

au World

Poker Tour en 2007 tout de même) et l’achat d’un atoll poly-

nésien pour sa famille, sa fortune lui a permit de réaliser ce

dont il rêvait peut-être devant le coucher du soleil hawaïen:

tutoyer les étoiles. En 2009, après 6 mois d’entraînement in-

tensif, il fut le 7

e

« touriste spatial » de l’histoire (et dernier

à ce jour) en embarquant à bord de la navette russe

Soyouz

pour 12 jours en orbite autour de l’ISS. Coût du ticket :

35 millions de dollars (environ 30 millions d'euros). Autant

de passions qui l’ont peu à peu éloigné de la piste.

Après avoir cédé une petite part du capital à un consor-

tium dubaïote en 2008 – l’affaire s’est révèlée juteuse mais

peu concluante – voilà qu’en 2012, pour la première fois de

son histoire, le CDS enregistre des pertes. Une crise écono-

mique mondiale est passée par là et cinq spectacles, prévus

pour durer une bonne dizaine d’années, ont fait de tels flops

qu’ils sont stoppés prématurément. Le CDS doit réduire la

voilure et licencier 400 personnes. Au point que l’année der-

nière, une folle rumeur affola tout le business de l’entertain-

ment : le CDS serait à vendre ?

« Oui »

, répond Laliberté qui

entend ainsi

« assurer la pérennité du CDS, accélérer sa croissance

et lui permettre de se diversifier dans des secteurs porteurs »

.

L’affaire est conclue le 20 avril 2015 avec le groupe américain

TPG Capital pour 60 % des parts, le groupe chinois Fosun

pour 20 % et la Caisse des dépôts du Québec pour 10 %, Guy

Laliberté conservant les 10 % restants. Coût estimé : 2 mil-

liards de dollars (environ 1,75 millions d'euros), la transaction

exacte étant restée secrète. Ce qui n’est pas le cas des exi-

gences que Laliberté avaient posées dont la première était

non-négociable : que le siège social reste àMontréal. À côté de

là où tout à commencé. Et d’où partiront les prochains rêves

annoncés : l’implantation à Pékin, Londres et New York ainsi

qu’un parc d’attraction au Mexique en 2018... Toujours plus

grand, toujours plus haut, toujours plus fort.

RdM

Amaluna,

du 05/11 au 13/12/2015 sous le Grand chapiteau,

Plaine de Jeux de Bagatelle, Paris

Varekai,

à partir du 03/02/2016 à la Halle Tony-Garnier de Lyon,

puis partout en France

www.cirquedusoleil.com/fr

CHRONIQUE THÉÂTRE

1. Guy Laliberté, le fondateur

du Cirque du Soleil, en

septembre 2011 à Los

Angeles (États-Unis).

2.

Amaluna

, qui sera présenté

à Paris entre novembre et

décembre 2015 à Paris.

3. Le spectacle de Madonna

de la mi-temps du Superbowl

2011 aux États-Unis produit et

réalisé par le Cirque du Soleil.

4. Spectacle

La Magie continu

e,

1986, l'un des premiers.

5.

Varekai

, spectacle présenté

dans toute la France à partir

de février 2016.

1

2

3

2

5

4