Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  77 / 108 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 77 / 108 Next Page
Page Background

77

N° 2 / 2015

EN VRAC

Ce

« café Pouchkine »

est une invention de Pierre Delanoë qui a

écrit ces paroles pour Gilbert Bécaud. Et si le tube a fait le tour

dumondedepuis 1964, c’est envainque l’onpouvait le chercher

danslesruesdeMoscou.Cen’estqu’en1999quelepremierCafé

Pouchkine ouvre ses portes dans la capitale russe à deux pas de

la statue du poète.

Pour la petite histoire, Gilbert Bécaud a chanté

Nathalie

à l’occasion de l’inauguration du lieu, deux ans avant sa

mort. Un mythe est devenu réalité grâce à la volonté d’un homme

d’affaires iconoclaste, Andrey Dellos.

Cette double culture franco-russe constitue à la fois le fil directeur

du parcours d’Andrey Dellos et la clé du succès de ses établisse-

ments. Né en 1955 d’une mère russe, actrice et chanteuse, et d’un

père français, architecte et professeur, il opte pour des études à

l’École des Arts décoratifs et des Beaux-arts de Paris. De retour à

Moscou, il vend ses toiles à unmilliardaire russe et investit alors ses

gains dans la création de bars, boîtes de nuit et restaurants, conce-

vant l’architecture et la décoration de chacun de ces lieux. De-

sign, raffinement, élégance et convivialité… sa

French touch

séduit

Moscou.

L’idée de donner vie à ce qui n’est encore qu’un fantasme de

chanson lui vient à l’occasion du bicentenaire de l’anniversaire

d’Alexandre Pouchkine, le grand poète russe francophile. Un fas-

tueux hôtel particulier qui mélange style parisien et décorum russe

est construit boulevard Tverskoi, à deux pas de la place Pouchkine,

et le 4 juin 1999, le café est inauguré en grandes pompes. Le lieu

devient culte.

C’est dans cet esprit et sur leboulevardSaint-Germainqu’unnouvel

établissement reprenant la marque Café Pouchkine a récemment

ouvert. Dorures et fastes modernes, lustres Louis XV et packaging

soigné, le salon de thé s’amuse des codes de la Russie tsariste dans

un univers très parisien donnant sur l’Abbaye de Saint-Germain-

des-Prés. Aumenu, du boeuf Stroganoff, du saumon de la Baltique,

du crabe du Kamtchatka et les incontournables bortsch, soupes de

betteraves servies avec une crème aigre, la smetana : une cuisine

russe par excellence.

Les vitrines de marbre blanc, surmontées de lustres aux allures

de chapiteaux byzantins des grands monuments moscovites, re-

gorgent de pâtisseries aux noms évocateurs : Diadema, Pavlova,

Vesna, Belizna… La Russie des tsars s’invite au festin concocté par

le pâtissier Damien Piscioneri. Lemille-feuille Pouchkine, un feuil-

leté caramélisé composé d’une crème légère à la vanille Bourbon

et d’un croustillant aux amandes, a été le premier à être servi sur le

flanc pour faciliter sa dégustation. Coup de cœur du chef : le Vla-

divostock, sablé breton parfumé au thé vert. La pâtisserie du Café

Pouchkine façonne un trait d’union Paris-Moscou.

RdM

Troisième établissement parisien à ouvrir

sous la marque Café Pouchkine, la pâtisserie

salon de thé, déjà mythique à Moscou, crée

l’événement rive gauche.

Par Sébastien Righi ¬

Le mythique

Café Pouchkine

Moscou-Paris

CAFÉ POUCHKINE

155, avenue de Saint-Germain-75006 Paris

Tel : +33 (0) 01 42 22 58 44

Horaires : de 9h à 23h, du lundi au dimanche

Devant moi marchait Nathalie

Il avait un joli nom, mon guide

Nathalie

[…]

Elle parlait en phrases sobres

De la révolution d´Octobre

Je pensais déjà

Qu´après le tombeau de Lénine

On irait au café Pouchkine

Boire un chocolat

%

Les pirojkis, petits

chaussons parfumés

aux deux truffes, farcis

à la viande de boeuf, de

canard et foie gras, avec

des champignons, du

choux, des pommes

de terre et des légumes

ou fruits rouges.

GASTRONOMIE : RUSSIE