Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  79 / 108 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 79 / 108 Next Page
Page Background

79

N° 2 / 2015

EN VRAC

Ingrédients (pour 6 à 8 personnes)

Pour la farce

· 1 kg de viande hachée de porc (échine)

· 1 chou entier mariné dans la saumure

· 150 g de riz rond

· 1 oignon finement haché

· 1 botte de persil finement haché

· 2 cuillères à soupe de concentré de tomate

· sel et poivre

Pour la sauce

· 200 ml de sauce tomate

· 10 cl d'huile de colza

· 5 feuilles de laurier

· thym

· poivre en grain

Préparation

Œ

Dans un grand saladier mélanger tous les

ingrédients (pour la farce) et rajouter 2 cuil-

lères à soupe d'huile de colza.



Découper les feuilles de chou en carré de

10 cm environ, mettre une cuillère de farce au

centre de chacune des feuilles, replier et rouler.

Ž

Couper le reste de chou en lamelles fines

(façon julienne). Mettre une couche au fond

d'une cocotte en fonte, ranger les sarmales

dessus et recouvrir d'une autre couche de

fines lamelles de chou.



Ajouter la sauce tomate, le thym, les

feuilles de laurier, les grains de poivre et

couvrir d'eau. La touche du chef : verser la

saumure de chou.



Laisser cuire à feu doux pendant 3 heures

et surveiller qu'il reste assez de liquide pen-

dant la cuisson.

‘

Dresser 2 à 3 sarmales par personne

dans une assiette, avec éventuellement

1 piment doux, et accompagner de mamaliga

(polenta).

LE SARMALE

Plat national roumain

Le mot du chef

S’il est un plat traditionnel incontournable en Roumanie, c’est bien le sarmale. Il est servi pour toutes

les grandes occasions : mariages, anniversaires, fêtes… C’est un mets qui a des origines turques. Mais

il s’est imposé comme patrimoine culinaire national par excellence partout dans le pays, où l’on y

trouve de nombreuses variantes. D’ailleurs, si mon premier sarmale était inspiré de la recette de ma

mère, j’ai puisé au fil de mes voyages en Roumanie dans les spécificités régionales pour composer

ensuite ma propre version. Pour moi, il symbolise les influences méditerranéennes de la gastronomie

roumaine, parfumée, gourmande et conviviale. Et quoi de mieux en accompagnement qu’un merlot

sec Prince Matei de Vinarte et un air de jazz tsigane pour se plonger dans l’ambiance typique de mon

pays et faire un joli voyage !

Niveau de difficulté :

Temps de préparation :

Temps de cuisson :

Fourchette de prix :

30 minutes

3 heures

Par Crisitina Derache ¬

Cristina

Cristina s’est installée enFrance en 2002 où elle a commencé par officier pour des restaurants

parisiens. Autodidacte passionnée, souhaitant faire découvrir la cuisine roumaine, elle s’estmise à son

propre compte et a crééChezCristina, un lieu parisien connu des gourmets et de toute la communauté

roumaine. En 2012, et après une formation dans la prestigieuse école LeNôtre, elle ouvre un autre

restaurant, leCrion, à Paris dans le 18

e

. Sa renommée lui permet aujourd’hui d’être invitée par les

ambassades etministères pour faire découvrir la richesse de la gastronomie roumaine.

Photographie Florian Chavanon ¬

RECETTE : ROUMANIE