RDM03 - virtuel - page 11

mars–mai 2016 / N°3 /
RDM Magazine
11
Avec une augmentation de capital
de 15 millions d’euros, le constructeur de
yachts de luxe installé à Viareggio, Perini
Navi, conforte sa croissance avec
59 bateaux actuellement en service dans
le monde. 2016 verra la mise à l’eau de
3 nouveaux yachts : un 38, un 60 et un
autre de 70 m.
Par S. R.
¬
P E R I N I N AV I
A UGME N T E
S ON C A P I T A L
Italie
F I A T B A T D E S R E COR D S
Italie
Après une année 2014 qui a renoué avec la croissance, le marché
automobile européen a confirmé sa vigueur en 2015 en se
clôturant par un mois de décembre euphorique. Avec 13,7 millions
de voitures vendues, l’association des constructeurs automobiles
européens (Acea) annonce une progression de 9,3% pour
le continent cette année. L’Italie affiche un chiffre record avec
15,8% d’immatriculations supplémentaires. Le groupe Fiat sort
gagnant de cette embellie économique. Le nombre de voitures
vendues s’élève à 872000, soit 13,6% de plus qu’en 2014 avec
une part de marché en hausse de 6,1%. Le groupe dirigé par Sergio
Marchionne progresse de 18,3% en Italie et de 13,9% en France.
Et l’année 2016 s’annonce encore meilleure !
Par S. R.
¬
L’année 2015 s'est achevée par
l'officialisation de la cession de
14 aéroports grecs à l'opérateur allemand
Fraport pour 1,2 milliard d'euros,
et 2016 a commencé par la privatisation
d'Astir Palace, un vaste complexe
touristique de luxe près d'Athènes.
Le fond d'investissement Jermyn Street
Real Estate Fund, qui représente
des intérêts de Turquie, d'Abou Dhabi,
de Dubaï, du Koweït et d'autres émirats,
s'est porté acquéreur pour 400 millions
d'euros, dont un quart devrait revenir
à l'État grec. Depuis 2010, Athènes n'a
pourtant levé qu'environ 3,5 milliards
d'euros de recettes de privatisations alors
que l'objectif était de 50 milliards.
Par J.-A. D.
¬
50M
Après l'échec cuisant de la privatisation de l'OSHHE, l'EDF albanais, Tirana doit
restructurer en urgence le secteur de l'électricité. Pour renflouer les caisses de l'entre-
prise, qui a été renationalisée, le gouvernement socialiste a décidé d'augmenter les prix
de 30%, en instaurant un tarif dégressif du kW/h suivant la consommation, et de cou-
per l'électricité pour tout retard de paiement. Des mesures qui pénalisent les précaires.
Dans une Albanie où le chômage touche un actif sur trois, des quartiers entiers se sont
retrouvés sans électricité. À Kukës, une ville pauvre du nord, moins de 5% des foyers
ont les moyens de payer leurs factures.
Par J.-A. D.
¬
COU P UR E S D E COUR A N T
Albanie
PA T R I MO I N E
T OUR I S T I QU E
À V E NDR E
Grèce
© Shutterstock
DANS LA VAGUE
/ TENDANCES ÉCONOMIQUES
1...,2,3,4,5,6,7,8,9,10 12,13,14,15,16,17,18,19,20,21,...108
Powered by FlippingBook