RDM03 - virtuel - page 24

24
RDM Magazine
/ N°3 / mars–mai 2016
Par Florian Gaité ¬
ARCHÉOLOGI E DU MY T HE
L’exposition événement du Louvre interroge la survivance des mythes par-delà les époques et les cultures. Orphée, Hercule ou Icare
sont autant d’exemples de héros grecs sur lesquels se sont bâties les civilisations et qui n’ont jamais cessé d’inspirer les artistes.
À travers plus de soixante-dix œuvres, le parcours trace des ponts entre les cultures et les âges (de Cocteau à
Star Wars
en passant
par les mangas) pour en montrer l’éternelle actualité.
M
ythes
fondateurs
. D’H
ercule
à
D
ark
V
ador
,
L
ouvre
(P
aris
) J
usqu
au
04
juillet
2016
AMEDEO MODIGL I ANI
POR T R A I T
D’UN INCL A SS ABL E
Cette rétrospective, d’une ampleur exceptionnelle,
met à l’honneur le fonds Roger Dutilleul du mu-
sée lillois – une des collections publiques les plus
riches consacrée au peintre et sculpteur italien – en
l’augmentant de prêts inédits. Des sculptures aux
portraits, l’exposition démontre une technique aussi
diversifiée que ses influences (art nègre, oriental ou
antique), mettant en miroir son œuvre avec celle
de ses contemporains (Picasso, Brancusi, Soutine,
Derain…) pour mieux en souligner la singularité.
A
medeo
M
odigliani
. U
ne
rétrospective
,
L
a
M (L
ille
), D
u
27
février
au
05
juin
2016
L’AN T IQUI T É
AU F ÉMININ
Trop souvent limitée aux figures divines, parées
des attributs de beauté, de force ou d’immortalité,
l’iconographie de la femme grecque véhicule une
image bien peu en prise avec la réalité historique.
Une exposition au musée d’archéologie de Marseille
corrige cette vision idéalisée en réunissant des repré-
sentations moins répandues de la femme athénienne,
corinthienne ou spartiate qui témoignent autant
de sa condition sociale et politique que domestique
et intime.
C
onfidentiel
- Ê
tre
femme
dans
la
G
rèce
antique
M
usée
d
´
archéologie
méditerranéenne
(M
arseille
)
J
usqu
au
23
mai
2016
© DR
© H. Lewando
© DR
© Luc Choquer
EXPOSITIONS /
CULTURE
L’AR T E POV ER A À L’HONNEUR
Cinquante ans après son émergence en Italie, l’arte povera fait l’objet de
deux expositions parisiennes. La galerie Kamel Mennour présente une
monographie du sculpteur Pier Paolo Calzolari, figure de proue du mou-
vement. Au-delà du dépouillement formel de ses œuvres, son vocabulaire
plastique se distingue en évoluant vers le minimalisme et l’art conceptuel.
Le Centre Pompidou consacre de son côté une manifestation pluridis-
ciplinaire autour de l’utilisation des matériaux pauvres, où l’arte povera
occupe une place centrale.
P
ier
P
aolo
C
alzolari
. E
nsemble
,
G
alerie
K
amel
M
ennour
(P
aris
), D
u
29
janvier
au
05
mars
2016
U
n
A
rt
P
auvre
, C
entre
P
ompidou
(P
aris
), D
u
08
juin
au
29
août
2016
1...,14,15,16,17,18,19,20,21,22,23 25,26,27,28,29,30,31,32,33,34,...108
Powered by FlippingBook