RDM03 - virtuel - page 47

47
mars–mai 2016 / N°3 /
RDM Magazine
Ces exemples ne constituent qu'une carte postale éclectique
qui n'évoque ni les terrains occupés contre des projets immo-
biliers et reconvertis en potagers et parcs, ni l'accueil largement
spontané des réfugiés, ni les maisons d'édition, ni les cantines
nomades… Il faut en retenir une culture de l'autonomie. C'est la
vocation du réseau « Nouvelle Guinée » qui enseigne comment
être autonome dans la production d'énergie, l'agriculture, lamé-
decine ou même l'habillement. Sur les décombres de l'État so-
cial, ces initiatives entre luttes sociales, zones à défendre, asso-
ciations de producteurs et projets politiques, façonnent un autre
avenir. L'espace public se recrée ailleurs et l'entreprise privée se
réinvente dans l'autogestion. Ce sont des milliers d’Athéniens
qui se retrouvent pour s'occuper d'eux-mêmes et des autres.
RdM
À LIRE
Les Grecs contre l’austérité,
ouvrage collectif dirigé par Marie-Laure Coulmin Koutsaftis
(édition Le Temps des Cerises, 2015).
À VOIR
Je lutte donc je suis, de Yannis Youlountas en accès libre sur YouTube.
DOSSIER MÉDITERRANÉE
/ ATHÈNES AUJOURD'HUI
Un nouveau centre culturel :
la fondation Stavros Niarchos
Malgré les restrictions budgétaires dues à la crise, Athènes
va se doter d’un nouveau centre culturel : la fondation
Stavros Niarchos. La future bibliothèque nationale de
Grèce ainsi que l’opéra national seront abrités dans cet
immense édifice conçu par l’architecte italien Renzo Piano.
En juin dernier, le parc a ouvert ses portes pour quatre jours
et quatre nuits d’événements, avant une ouverture définitive
prévue en avril 2016. Le montant des travaux est évalué
à 566 millions d’euros pour une construction originale que
définissait ainsi Renzo Piano sur
Euronews
:
« Nous avons
construit le bâtiment sous le parc
, explique-t-il.
Il y a deux
points à noter : nous pouvons monter pour profiter de la vue
sur la mer et d’autre part, le bâtiment est bien protégé du
rayonnement solaire, ce qui permet d‘économiser de l’éner-
gie. L’autre point, c’est qu’il y a un toit amovible, un élément
volant qui crée de l’ombre et stocke aussi l’énergie. »
S. R.
¬
I. L´opéra de la fondation Niarchos
II. La Benne du paradis
III. Petit théâtre à la Benne du paradis
IV. Le cardiologue Giorgios Vichas,
responsable des cliniques solidaires
I.
III.
II.
IV.
Photographies par Mari-Mai Corbel
1...,37,38,39,40,41,42,43,44,45,46 48,49,50,51,52,53,54,55,56,57,...108
Powered by FlippingBook