RDM03 - virtuel - page 75

75
mars–mai 2016 / N°3 /
RDM Magazine
EN VRAC
/ NUTRITION
P OUR V I V R E P L US L ONG T EMP S ,
M A NGEONS C R É T O I S
Vanté par tous les diététiciens, le régime crétois, en prévenant lesmaladies cardiovasculaires,
symbolise la longévité et la bonne santé. Nous avons demandé l’avis d’un diététicien.
Par Chrystèle Mollon ¬
L’
engouement pour le régime crétois, ouméditerranéen,
débute dans les années 1950 à la suite d’une enquête ali-
mentaire réalisée enCrète par le scientifique américain
Ancel Keys. Il ydécouvreune populationenbonne san-
té et à la longévité remarquable. De nombreuses études ont depuis
montré les bienfaits de ces habitudes alimentaires assez proches
d’ailleurs du régime des habitants de l’île japonaise d’Okinawa, ré-
putée abriter le plus fort taux de centenaires aumonde !
Le régime crétois est particulièrement riche en
fruits et
légumes
frais ou secs et en céréales. Pauvre en graisses ani-
males (viandes rouges, beurre),
l’huile d’olive
constitue la
principale source de lipides.
Poissons
, viande blanche et
œufs
sont consommés modérément, deux à trois fois par semaine.
Fromage blanc de chèvre
et de
brebis
sont les pro-
duits laitiers les plus présents. Enfin le
vin rouge
en faible
quantité apporte un antioxydant présent dans le raisin.
Pour Arnaud Cocaul, médecin nutritionniste,
« on peut recomman-
der ce régime à tout le monde. Même si on ne vit pas sur les rivages de la
Méditerranée, il s’agit de manger modérément, équilibré et varié ».
À la base de cette alimentation :
l’huile d’olive
.
« Elle contient
des acides grasmono-insaturés qui améliorent le taux du bon cholestérol et
réduisent les risques de maladies cardiovasculaires. »
Cette diète peut se révéler bénéfique même si on y adhère après la
cinquantaine : dans les années 1980, les recherches du professeur
Serge Renaud publiées dans la très respectée revue scientifique
The Lancet
ont révélé que les victimes d’un premier infarctus qui
adoptaient une alimentation de type crétois présentaient un taux
de récidive réduit de 75 %.
La seule mise en garde concerne l’éventuelle carence en vita-
mine D : en effet, lesMéditerranéens profitent d'un fort ensoleille-
ment qui leur fournit une dose régulière de vitamine D. Mais pour
les habitants des pays nordiques, c'est le lait de vache qui en consti-
tue le principal apport.
« Comme ce lait ne fait pas partie du régime
, ex-
plique Arnaud Cocaul.
Il faut privilégier les
poissons gras
et les
yaourts
enrichis en vitamine D, ou, à la limite, les suppléments. Sinon,
une déficience est possible. »
En croisière ou à la maison, ce régime propose donc de miser sur
les produits de saison pour s’alimenter de manière saine et gour-
mande. Mais il permet aussi aux personnes en surpoids d’avoir
une alimentation équilibrée et demaigrir de façon naturelle.
RdM
1...,65,66,67,68,69,70,71,72,73,74 76,77,78,79,80,81,82,83,84,85,...108
Powered by FlippingBook