RDM04_WEB_VCOMPLETE - page 25

juin–septembre 2016 / N°4 /
RDM Magazine
25
Leif Ove Andsnes
Il a un nom imprononçable ! Et pourtant son public lui est
particulièrement fidèle en France où il fait souvent salle
comble. Le pianiste norvégien Leif Ove Andnes a 46 ans,
parle avec calme et humilité en vous fixant de ses yeux clairs.
S’il a enregistré Grieg, Chopin ou Mozart, c’est à Beethoven
qu’il a consacré quatre années de travail pour enregistrer les
Concertos
pour piano (son coffret
The Beethoven Journey
est
sorti l’an dernier). Cinq pièces phares du compositeur, où
le pianiste est à chaque fois davantage mis en avant, jusqu’à
être dans le
Concerto n°5
« jeté au milieu de l’arène tel un gladia-
teur »
.
« Les derniers concertos sont sauvages, contrastés, sa sur-
dité devenait irréversible et il avait besoin de sentir l’instrument »
,
ajoute-t-il. Sentir l’instrument, ressentir la musique, quand
on ne peut plus l’entendre. C’est ce à quoi s’emploient depuis
quatre ans Andsnes et le Mahler Chamber Orchestra en ré-
pétant au milieu d’enfants sourds et malentendants. Les pe-
tits s’asseyent sous le piano, à côté d’un violoncelle, touchent
les instruments, leurs cordes, et à la vibration qu’émettent
les sons, leurs visages s’éclairent. Une belle expérience sen-
sorielle menée par un passeur inspiré, élégant et virtuose.
En concert : 10 juin 2016 à Londres, 14 juin 2016 à Bruxelles, du 11 au 14
août 2016 à Rosendal (Norvège)
© Oezguer Albayrak / Digitalcollections
Edvard Gr ieg & Lei f Ove Andsnes
UNE S YMPHON I E NOR V ÉG I ENNE
L’unest interprètede génie, pianiste reconnudans lemonde entier pour ses interprétations deBeethoven, l’autre
reste le plus célèbre compositeur norvégien romantique.Deuxportraits.
Par Charlotte Latour ¬
EdvardGrieg
Dans un pays qui a mis du temps à se trouver une identi-
té, Edvard Grieg (1843-1907) a contribué à forger la culture
musicale de la Norvège. Issu d’une riche famille de com-
merçants, c’est sa mère qui lui enseigne le piano dans leur
maison de Bergen. Le garçon est envoyé au conservatoire de
Leipzig, se passionne pour l’œuvre deWagner et entame une
carrière de pianiste, chef d’orchestre et compositeur (il dit
avoir commencé à 9 ans !) et fonde l’Académie norvégienne
de musique en 1867. Notre romantique fréquente des poètes
dans de longues promenades contemplatives. Dans ce pays
de légendes et de trolls, Grieg met nombre de poèmes en
musique, en fait de courtes pièces chantées (
Un Cygne
), mais
c’est à Henrik Ibsen qu’il doit sa création la plus connue. En
1874, l’écrivain lui soumet sa pièce
Peer Gynt
. Sujet « intrai-
table » pour le compositeur qui méprise ce héros égoïste et
orgueilleux. Il s’exécute pourtant et l’accueil est unanime :
c’est un chef-d’œuvre. Un hymne ! La simplicité des thèmes,
le lyrisme et l’harmonie audacieuse qui s’y mêlent influence-
ront plus tard Ravel et Bartok.
CULTURE
/ MUSIQUE
1...,15,16,17,18,19,20,21,22,23,24 26,27,28,29,30,31,32,33,34,35,...108
Powered by FlippingBook