Magazine #5 RDM - Rivages du Monde - page 20

RDM Magazine
/
N°5
/
octobre–janvier 2016–2017
20
ICÔNE
L A M AT R I OCHK A
OU L’ I DEN T I T É RUSS E
Par Sébastien Righi
¬
ICÔNE
/
DANS LA VAGUE
P
aysannes joviales de l'époque tsariste, ouvriers et cosmonautes so-
viétiques, Lénine, Staline ou Vladimir Poutine... Ces poupées gi-
gognes ont depuis plus d'un siècle représenté tous les visages de
l’histoire russe. Souvenir indispensable pour nombre de touristes,
chaque famille russe en possède au moins une.
Mais rares sont ceux qui savent que cette poupée de bois puise ses origines au
Japon, d’où un célèbre industriel russe rapporta une série de sept divinités à la
fin du XIX
e
siècle. Le peintre Sergueï Malioutine créera une version
russe du jouet : une paysanne joyeuse renfermant toute sa pro-
géniture et prénommée Matriona – diminutif Matriochka.
Le jouet connaît un succès immense lors de l’Exposition
universelle de Paris en 1900.
Dans les années 1920, les matriochkas bolcheviques,
véritables objets de propagande, représentent des
personnages idéologiques : métiers manuels, grands
hommes… Dès les années 1930, la production est
prise en main par l'État. Et la matriochka où s’em-
boîtent Russe, Ukrainien, Belarusse et sept autres
nationalités de l'URSS incarne l'internationalisme
soviétique.
Après l'éclatement de l'URSS, apparaissent des
matriochkas caricaturales d'hommes poli-
tiques. Aujourd’hui, elles reflètent l’identité
russe entre patriotisme et valeurs familiales.
À l'école, un guide destiné aux professeurs de
sciences sociales préconise d’apprendre aux
petits Russes que les matriochkas
« symbolisent
l'âme russe : maternité, famille, collectivisme, unité et
chaleur humaine »
.
RdM
© Shutterstock
1...,10,11,12,13,14,15,16,17,18,19 21,22,23,24,25,26,27,28,29,30,...108
Powered by FlippingBook