Magazine #5 RDM - Rivages du Monde - page 75

75
octobre–janvier 2016–2017
/
N°5
/
RDM Magazine
À L A RUSS E
Par Laurent Dombrowicz
¬
Illustration Dorian Jude
¬
EN VRAC
/
MODE
P
our les néophytes, il n’est pas
aisé de situer la Russie sur la
planète mode. Ce n’est pas
pour autant que le pays est
avare en imageries fortes, liées de près
ou de loin à l’apparence ou au costume.
Peut-on pour autant parler de singu-
larité, de particularisme ou bien tout
simplement d’une identité russe dans
la mode ? Ne serait-ce pas plutôt la Rus-
sie de la littérature, une sorte de terre
fantasmée et hautement romantique
qui fascine les créateurs ? Les errances
fantaisistes d’Irina Sergueïevna Prozo-
rova dans sa datcha blanche, les chevau-
chées vengeresses de Michel Strogoff
entre Tachkent et Irkoutsk, Boris Jivago
et Lara Antipova, enlacés dans la révo-
lution bolchévique hantent les imagi-
naires, génération après génération.
La fameuse Russie éternelle, celles des
tsars et des dômes dorés du Kremlin
garde en fait tout son pouvoir de sé-
duction chez les auteurs et les artistes.
Jusqu’au très iconophile et regretté
Alexander McQueen
qui recouvrit
une robe longue restée célèbre de se-
quins dans un dégradé de noirs et
blancs, reproduisant le portrait des
princesses Romanov assassinées. Plus
pope que pop donc, c’est également
cette Russie-là qui inspira « Paris-Mos-
cou » à
Karl Lagerfeld
en 2008, une des
plus belles collections
Chanel
de ces
dix dernières années, mettant à l’hon-
neur les enluminures revues par les plus
prestigieuxmétiers d’art français.
Dans la même veine, les magnifiques
babioles baroques de la marque ita-
lienne
Thot Gioielli
reprennent entre
autres lesmotifs précieux des plus belles
croix byzantines, telles qu’elles sont en-
core utilisées dans l’apparat du service
orthodoxe. Et que dire de la chapka,
surtout lorsqu’elle est surdimensionnée
et réalisée en renard arctique de Sibé-
rie ? Sortie du folklore russe depuis des
décennies, elle est devenue une pièce
fétiche pour
Marc Jacobs
, que ce soit
dans ses années
LouisVuitton
oupour
sa propre griffe souvent habitée par un
storytelling très fort.
Dans ce cortège de références et
d’images grandiloquentes, difficile
pour les créateurs russes d’exister en
dehors du pastiche.
SlavaZaitsev
, puis
Valentin Yudashkin
– ce dernier défi-
lant encore aujourd’hui à Paris – furent
les héros un peu ridicules de l’ère so-
viétique, chouchous imposés à et par
une nomenklatura qui, en cachette,
ne jurait que par
Dior
et
Versace
. Le
look « soviet suprême » avait pourtant
ses inconditionnels mais ces porte-
paroles du style officiel n’eurent pas
réellement de carrière internationale,
hors des congrès du PC. La maison
Lyubov
(« amour » en français) créée
par Viktoria Bagryantseva et qui
possède une boutique rue Cambon,
semble avoir davantage réussi son
messagemode «
FromRussia with Love
».
C’est aussi le cas d’
Ulyana Sergeen-
ko
qui délivre chaque saison un opus
haute couture ultra maximaliste qui
est également une plongée dans l’his-
toire de son pays. Récemment, ce sont
d’anciens amis – devenus de farouches
opposants sur un plan politique, idéo-
logique et culturel – de la Russie qui ont
pris leur revanche sur l’histoire et le pa-
ternalisme effrayant du grand frère
russe. La Géorgie s’est passionnément
révélée comme vivier de créateurs, mis
en avant lors de la fashion week de Tbi-
lissi ou ayant étudié dans lesmeilleures
écoles de mode internationales.
Pas vraiment de hasard si aujourd’hui
de grandes maisons françaises ont fait
le pari géorgien pour leur direction ar-
tistique :
David Koma
chez
Mugler
et
Demna Gvasalia
chez
Balenciaga
,
chacun d’entre eux conservant par
ailleurs sa propre griffe. La réponse
russe est venue comme un missile
de l’époque Brejnev. Le jeune
Go-
sha Rubchinskiy
, protégé du groupe
Comme des Garçons
, met en image
la jeunesse perdue moscovite dans
un vestiaire très sportswear 1980. Un
culte retro qui n’a pas pour vocation
de durer mais de marquer les esprits.
C’est la
Pravda
qui le dit.
RdM
1...,65,66,67,68,69,70,71,72,73,74 76,77,78,79,80,81,82,83,84,85,...108
Powered by FlippingBook