Magazine #5 RDM - Rivages du Monde - page 87

octobre–janvier 2016–2017
/
N°5
/
RDM Magazine
87
EMBARQUEZ
/
LA PAROLE EST À VOUS
compagnies, on nous propose par
exemple de partager la cabine avec un
passager… inconnu. Et vraiment ça ne
me disait rien. Ou alors de payer une
cabine double. Souvent j’emmène avec
moi mes deux petits enfants et nous
partageons la cabine. Mais cet été ils
n’étaient pas disponibles. Pour vous
dire la vérité, cette cabine simple, c’est
peut être la première raison qui m’a
fait choisir Rivages du monde.
RDM : Alors cette fameuse
cabine, elle vous plaît ? Et plus
généralement que pensez-vous
du bateau ?
B. C. :
Elle est pratique. Petite mais
fonctionnelle. J’ai du rangement, un
grand placard, un autre au-dessus du
lit qui me rend bien des services. Ma
valise, sous le lit. J’ai mon petit bureau
où j’écris mes notes chaque soir. La
salle de bains est équipée de tout le
nécessaire. Très important pour moi :
le sèche-cheveux ! Et puis la vue. Je
dois vous avouer que j’ai passé peu
de temps dans ma cabine durant la
croisière. J’y allais principalement de
retour d’excursions pour me relaxer
avant le dîner et je regardais défiler le
paysage.
Quant au bateau, on s’y sent bien.
Nous avons pris l’habitude avec mon
frère et ma belle-sœur de prendre un
verre au bar le soir, c’est très convivial
avant le dîner. Et puis le restaurant
est agréable : on a beaucoup ri à
notre table. Nous avons eu la chance
de tomber sur 3 compagnons
particulièrement amusants. Nous
avons passé tout le séjour ensemble.
RDM : J’ai pu constater que vous
avez participé à quasiment toutes
les excursions. De ces 11 jours
que retenez-vous ? Quels sont vos
coups de cœur ?
B. C. :
Vous me posez une question
impossible ! J’aimerais vous dire :
tout ! Je suis partie avec une soif de
découverte immense et je n’ai pas
été déçue. Mais étonnamment, ce
ne sont pas les lieux dont je rêvais
qui m’ont le plus marquée. Bon le
Kremlin, la place Rouge, surtout de
nuit avec cette balade nocturne que
nous avons faite… c’est inoubliable !
Mais à Moscou figurez-vous que
c’est le musée des Armures avec
ses magnifiques œufs de Fabergé
que je retiens alors que pourtant je
n’en avais jamais entendu parler.
De la même manière, l’Ermitage à
Saint-Pétersbourg, où j’ai passé une
journée entière, c’était mythique pour
moi. Mais la foule a un peu gâché ce
moment et c’est un palais totalement
inattendu qui m’a émue : le palais
Youssoupov avec son joli théâtre, son
salon mauresque : un vrai bijou.
Mais le top du top, comme dirait mon
petit-fils, si je ne dois retenir qu’une
visite de cette croisière, c’est cette
journée merveilleuse sur l’île de Kiji.
La lumière, ce soleil et cette guide
Natacha tellement émouvante et
cultivée : voilà mon coup de cœur !
RDM : Vous soulevez un point
important : les guides et
plus généralement l’équipe
d’encadrement font beaucoup
dans la réussite d’un voyage.
Qu’avez-vous pensé du personnel
de Rivages dumonde durant
cette croisière ?
B.C. :
Je suis toujours ébahie par la
culture et lamémoire des guides
touristiques. Et je n’ai pas été déçue. Ce
que je retiens, c’est l'humour parfois
très pince sans rire des guides russes,
surtout les jeunes femmes : elles n’ont
pas la langue dans leur poche ! L’une
d’elles nous a expliqué avec beaucoup
d’émotion pourquoi les Russes
soutenaient globalement Poutine –
chose incompréhensible pour nous –
et je dois dire qu’ellem’a convaincue.
Je donnerais une mention spéciale
à Tatiana pendant la nuit blanche à
Saint-Pétersbourg. Elle a guidé cette
visite nocturne avec beaucoup de
poésie. Elle nous a lu un texte, raconté
un roman de Dostoïevski et a fini la
visite par une chanson. C’était beau et
romantique.
RDM : Et que dire des
conférences à bord ?
B. C. :
Je vais revenir avec une pile de
notes à trier que vous n’imaginez pas !
Si vous aimez l’histoire, ce qui est mon
cas, vous êtes servis. On connaît tout
de la vie des Romanov. Je vais être
honnête, je doute d’en avoir retenu
le quart. Mais c’était intéressant. Et
sur l’instant, j’ai passé de très bons
moments à écouter Irina qui, elle
aussi, a un humour décapant ! La
dernière conférence sous forme de
table ronde était plus informelle mais
très instructive au sujet de la vie des
Russes d’aujourd’hui.
J’aimerais aussi ajouter un mot sur les
serveurs et les femmes de chambre
si vous le permettez. On ne parle
jamais d’eux mais ils font un travail
formidable, toujours discrets et
polis. Les jeunes filles se débrouillent
chaque matin de ranger votre cabine
lorsque vous êtes absent. Et il y a
aussi un médecin à bord. Mon frère
a été malade à la fin de la croisière
et il l’a pris en charge avec un grand
professionnalisme. Les consultations
sont payantes évidemment mais je
crois que son assurance remboursera
une fois en France.
RDM : Si vous deviez refaire
une croisière prochainement,
repartiriez-vous avec Rivages du
monde ?
B. C. :
Certainement. Surtout si les
autres bateaux me proposent une
cabine simple !
RDM : Et où iriez-vous ?
B. C. :
J’ai envie de vous dire : partout !
1...,77,78,79,80,81,82,83,84,85,86 88,89,90,91,92,93,94,95,96,97,...108
Powered by FlippingBook