RDM Magazine #6 - Rivages du Monde - page 38

RDM Magazine
/
N°6
/
mars–juin 2017
36
AU TEMPS DES PAQUEBOTS
/
DOSSIER
AU T EMP S DE S PAQUEBOT S
Depuis deux siècles, les plus prestigieux paquebots sillonnent l’Atlantique, engagés dans une course
à la vitesse et au gigantisme. Aujourd’hui disparus, certains sont devenus des emblèmes nationaux,
comme le
France
des années gaulliennes. D’autres ont frappé les esprits comme le
Lusitania
,
dont le torpillage favorisera l'entrée en guerre des États-Unis. Cette saga comporte aussi des chapitres
moins flamboyants, comme celui du
Martinière
qui transporta les bagnards enGuyane.
Mais toutes leurs histoires racontent notre Histoire.
Par Sylvaine Frézel
¬
© CC / Shutterstock / DR
L
a fortune des paquebots de ligne est
liée aux progrès de la révolution indus-
trielle et à la croissance des échanges
inter-continentaux qui préfigurent
notre mondialisation. À l'heure des
empires coloniaux et du dévelop-
pement des nouveaux mondes, il
faut pouvoir transporter beaucoup,
loin et vite. La première liaison régulière transatlantique
est inaugurée en 1818 par la compagnie américaine Black
Ball Line qui s'engage à faire trois voyages par an à date fixe
entre Liverpool et New York. L'exemple est rapidement suivi
par d'autres compagnies maritimes pour lesquelles les cen-
taines de milliers d'Européens émigrant vers les États-Unis,
constituent une manne financière.
Le
Sirius
effectue en 1838 la première traversée entièrement
à vapeur en 18 jours et 14 heures, un record récompensé par
l'attribution du Ruban bleu. La course à la vitesse est lan-
cée entre les compagnies auxquelles le trophée assure une
grosse publicité, mais aussi entre les nations. La conquête
du Ruban bleu est en effet le révélateur des rivalités politique,
économique et technique entre les principales puissances
mondiales. La course au gigantisme, elle aussi, est engagée,
rendue possible par des moteurs de plus en plus puissants et
des innovations technologiques comme l'hélice ou la coque
de fer, puis d'acier. À la fin du XIX
e
siècle, le luxe autant que
la vitesse exprime la grandeur des nations. Cet âge d'or s'in-
terrompt en 1914, mais reprendra après la Première Guerre
mondiale. Pendant le conflit, les fiers
liners
, souvent transfor-
més en navires-hôpitaux ou en transports de troupes, voire
en bateaux de guerre, connurent des fortunes diverses et
parfois des fins tragiques, comme le
Lusitania
.
LE TORPILL AGE DU
LUSITANIA
En 1898, un navire allemand, le
Kaiser Wilhelm der Große
, le
premier paquebot à quatre cheminées, remporte le Ruban
bleu. Il met ainsi fin à la domination britannique et cela
pour longtemps, car le prestigieux trophée restera germa-
nique pendant presque dix ans. Le choc est rude. Pour lut-
ter, la compagnie Cunard qui bénéficie d'un financement de
1...,28,29,30,31,32,33,34,35,36,37 39,40,41,42,43,44,45,46,47,48,...108
Powered by FlippingBook