RDM MAG#7 - page 12

12
RDM Magazine
/
N°7
/
octobre 2017 -mars 2018
L’ INS TANT PHOTO
Très chères amies et chers amis croisiéristes, envoyez-nous vos photos à
, nous les publierons dans nos prochains numéros.
L ES DENT S LONGUES…
Par Marie Domper
¬
>
Delta du Danube
Marie-Claire
Hornet,
62 ans,
retraitée
i je vous dis : cape noire,
dents pointues et cercueil,
vous pensez forcément
à Dracula. On ne va pas
se mentir, on s’est tous un jour ou
l’autre retrouvés affublés d’un ridicule
costume de vampire dégotté à la
dernière minute pour Halloween !
Et qui n’a jamais frissonné devant le
Dracula
de Coppola, la série
Buffy
ou la
saga
Twilight
?
Le vampire fascine, et cela depuis plus
d’un siècle, depuis qu’un certain Bram
Stoker décida de faire de Dracula
le héros de son roman, loin de se
douter que son œuvre changerait à
jamais le destin d’une région entière
de Roumanie : la Transylvanie. Car
oui, le célèbre comte nous arrive du
fin fond de l’Europe de l’Est, chargé
des mythes et fantasmes que cette
région inspirait à l’époque. C’est le
prince roumain Vlad Tepes qui inspira
l’auteur britannique, un charmant
personnage qui, au XV
e
siècle, défendit
son pays contre l’invasion turque de
façon si délicate que ses méthodes lui
valurent les surnoms « d’empaleur »
et de « Dracula », qui signifie à la
fois diable et dragon en roumain.
La ressemblance s’arrête là, puisque
le romancier a aussi pris quelques
libertés avec l’Histoire, en situant
l’action de son récit dans le château de
Bran, à l'intérieur duquel, de l’avis de
tous les experts, le comte Dracula n’a
jamais vécu.
Qu’à cela ne tienne, la renommée
du château dépassa les frontières
et depuis, chaque année, des cars
entiers de visiteurs déferlent dans
le village pour visiter la bâtisse, des
concours mettant en jeu une nuit dans
le château sont organisés – frissons
garantis – et un parc d’attractions
sur le thème de Dracula a même failli
voir le jour. Il a été abandonné face à
l’hostilité de la population roumaine
qui considère encore Vlad III comme
l’un des grands héros nationaux.
Un business lucratif, qui fait
certainement vivre une bonne partie
de la Transylvanie, mais qui ne doit
pas faire oublier que tout cela reste
une légende. La Roumanie recèle bien
d’autres trésors que les romanciers
n’ont pas encore galvaudés. À vous de
les découvrir.
RdM
BILLET D'HUMEUR
/
DANS LA VAGUE
>
Danube,
Serbie
Fabrice
Soulage,
45 ans,
commercial
S
1...,2,3,4,5,6,7,8,9,10,11 13,14,15,16,17,18,19,20,21,22,...108
Powered by FlippingBook