RDM MAG#7 - page 26

26
RDM Magazine
/
N°7
/
octobre 2017–mars 2018
DANSE
/
CULTURE
ChristianUbl est artiste associé auCDC
la Briqueterie, Centre de développement
chorégraphique du Val-de-Marne.
Le chorégraphe autrichien, encore très lié à son
pays natal, présente actuellement sa dernière
création,
Stil
, une plongée dans l’histoire trouble
de l’Autriche des années 1920.
Par David Dibilio
¬
CHR I S T I AN UBL
s ans f r on t i è r e s
n i c ens u r e
C
hristian Ubl vit à Paris, sa compagnie est
à Marseille et il est né à Vienne. Quand
il parle, il a un léger accent, trace de son
Autriche natale. Son parcours est aty-
pique. Pour lui, pas de conservatoire, pas
de formation classique. Il débute avec le
patinage artistique et les danses latino-sportives. À très
haut niveau. Si le sport s’avère être rapidement un cadre
trop rigide, la compétition lui apprend la rigueur. Une ri-
gueur qu’il met à profit dans une école de danse au sein de
laquelle il est amené à pratiquer tous les styles.
En 1996, à 23 ans, il quitte Vienne pour la France. Il intègre
la formation Coline, à Istres, pendant 2 ans. Là, il rencontre
de nombreux chorégraphes et devient interprète pour Do-
minique Bagouet, qui frappa de son empreinte la danse
des années 1990. Contrairement à la plupart de ses pairs,
Christian Ubl continue à être interprète un certain temps.
C’est en 2005 qu’il signe sa première création
May You Live
In Interesting TimeS
puis
ErsatZtrip
en 2006 et
Klap ! Klap !
en
2008. Mais c’est en 2010 qu’il crée une pièce qui va devenir
la première partie d’une trilogie intitulée
A World Without
Flags
. Elle est traversée par ses thèmes de prédilection :
l’identité et l’origine.
Cette première partie,
I’m from Austria like Wolfi !
, est un
solo au ton léger qui revisite les traditions et les danses
autrichiennes. Suivra
Shake it out
qui aborde la notion de
« non-identité » européenne. En tant qu’Autrichien qui vit
et travaille en France, Christian Ubl est tiraillé entre son
identité d’origine et celle d’adoption et ressent fortement
leur enchevêtrement : deux unités présentes en un seul
corps. Cette dualité l’a amené à s’interroger sur l’existence
d’une identité européenne et sa transposition sur un pla-
teau. Avec
Shake it out
, Christian Ubl fabrique une pièce
chargée de signes folkloriques et de drapeaux qu’il mani-
pule et détourne joyeusement, bâtissant un pont chorégra-
phique entre tradition et modernité.
En 2015, Christian Ubl clôt son triptyque avec
AU. AU
, deux
lettres-codes qui signifient Autriche pour les uns, Austra-
lie pour les autres. Avec la danseuse australienne vivant en
France, Kylie Walters, qui co-écrit le spectacle, ils mettent
en commun leurs cultures et leurs récits.
Identité, appartenance, folklore et territoire sont des
thèmes chers au chorégraphe. On les retrouve dans sa
dernière pièce,
Stil
, une chorégraphie expressionniste, qui
1...,16,17,18,19,20,21,22,23,24,25 27,28,29,30,31,32,33,34,35,36,...108
Powered by FlippingBook