RDM MAG#7 - page 28

28
RDM Magazine
/
N°7
/
octobre 2017–mars 2018
MUSIQUE
/
CULTURE
Il aurait dû avoir 60 ans cette année si un
accident de la route ne l'avait pas emporté en
1998. Né à Vienne, cet artiste un peu tombé dans
l’oubli chez nous, détient aujourd’hui encore un
record très envié.
Par Florian Delisle
¬
FA LCO
Un r app eu r
v enu d 'Au t r i c he
© Falco@Sony Music Entertainment
S
i je vous demande, sans réfléchir, de fredonner une
chanson allemande pop-rock des années 1980, il y
a fort à parier que ce soit les notes de
99 Luftballons
de la chanteuse Nena qui effleurent vos lèvres. Suc-
cès considérable en Allemagne, en France et partout dans le
monde. Pourtant, c'est une autre chanson pop germanophone
qui s'est le plus exportée ces années-là. Et elle provient non pas
dupaysdeGoethe,maisdesonvoisinautrichien.C’estàJohann
Hans Hölzel, Falco à la scène, que nous la devons. En 1986, il va
devenir le premier et seul chanteur germanophone de l'histoire
numéro1desventesoutre-Atlantiqueavec
RockMeAmadeus
.Ce
titre dans lequel il retrace la vie de Mozart va truster la tête du
Billboard, le hit-parade américain, pendant 4 semaines après
avoir logiquement conquis l’Autriche et l’Allemagne mais éga-
lement le Royaume-Uni, leCanada ou encore le Japon !
Extrait du troisième albumde l’artiste,
Falco 3
, un autre single va
aussi beaucoup faire parler de lui à l’époque mais pour des rai-
sons bien différentes. Il s’agit de
Jeanny
. Considérée comme une
apologie du viol, cette chanson provoque un énorme scandale
et se retrouve bannie des ondes de nombreuses radios alors que
les appels auboycott, notamment des féministes, semultiplient.
Ce n’est ni la première fois que cet auteur compositeur et inter-
prète rencontre le succès ni qu’il défraie la chronique. En 1982, le
grand public le découvre avec
Der Kommissar
. Il offre un son iné-
dit inspiré par la new wave mais aussi par le rap en mélangeant
des paroles en italien, allemand et anglais sur un ton sarcas-
tique. Lemorceau, repris plus tardnotamment par la chanteuse
américaine Laura Branigan, va se vendre à travers le monde à
plus de 7 millions d’exemplaires et lui valoir le surnom de pre-
mier rappeur blanc.
Un peu plus tôt lamême année, il avait déjà fait parler de lui avec
Ganz Wien
. Présent dans son premier album solo, le titre va se
voir interdit de diffusion, censuré en raison de ses paroles expli-
cites sur la drogue. Il faut dire que cocaïne, alcool et autres subs-
tances semblent avoir rythmé la vie privée chaotique de la star
qui va épouser une actrice, IsabellaVitkovic, en 1988 àLasVegas,
avant de divorcer peu de temps après. Il apprendra quelques an-
nées plus tardque leur filleKatharina n'est pas de lui.
Une révélation dont il ne se relèvera jamais vraiment. Alors que
sa carrière s’essouffle et qu’on entend davantage parler de lui
dans la presse à scandale que musicale, Falco décide de s’ins-
taller en République dominicaine en 1996. Un exil au cours du-
quel il va renouer avec le succès. Ce sera, hélas, de courte durée.
Alors que son nouvel album doit sortir, il périt 2 ans plus tard
dans un accident de la route à Puerto Plata. Son 4x4 est percuté
de plein fouet par un bus roulant à vive allure.
La légende dit qu’il pourrait s’agir d’un suicide, mais l’artiste a
tellement suscité de fantasmes et de rumeurs… Il s’est même
murmuré un temps qu’il possédait plusieurs clubs libertins à
Vienne.Quoi qu’il en soit, après samort, Falcoest encore consi-
déré comme une immense star en Autriche. Pas une journée
ne passe sans que l’on entende l'un de ses titres à la radio. Son
œuvreet savie fontmême l’objet d’unecomédiemusicale jouée
dans le pays avec un énorme succès.
RdM
1...,18,19,20,21,22,23,24,25,26,27 29,30,31,32,33,34,35,36,37,38,...108
Powered by FlippingBook