RDM MAG#7 - page 3

3
h ! Le Danube ! Depuis Johann Strauss, le fleuve s’est chargé d’une aura
romantique mêlant allègrement bal viennois, légèreté tournoyante, violons
et pas de danse, le tout teinté d’un brin de nostalgie pour une époque révolue
de grandeur et de faste. Les fleuves créent-ils des mythes ? Sans conteste
cette Vienne musicale et riante en est un sans nier pour autant l’incroyable
effervescence artistique et intellectuelle de l’empire austro-hongrois qui domina la Mitteleuropa
pendant deux siècles. Le Danube charrie avec lui une histoire et une réalité plus complexes aux
accents tragiques faits d’une mosaïque de langues, de peuples, de religions qui s’unissent ou
s’affrontent suivant les lieux et les époques. Il a connu tous les déchirements de l’Europe. Antique
frontière entre les barbares du nord et la civilisation, le fleuve relie l’Occident aux portes de l’Orient et
semble rapprocher les milles facettes d’un espace inconciliable : il est sans conteste le plus européen
des fleuves. Source d’inspiration, courant de réflexion, flot propice à laméditation, le Danube a nourri
l’imaginaire artistique et cinématographique. Il n’est pas étonnant alors que certains choisissent ce
spectaculaire décor chargé d’histoires pour vivre le rêve éveillé d’un habitant du fleuve ou y effectuer
une croisière ! Car la beauté surgit ici de toutes parts. Des monuments millénaires aux richesses
naturelles encore intactes de son delta, ce fleuve est un joyaux dont Claudio Magris a pu écrire si
justement :
« Le Danube enfile les villes comme des perles. »
RdM
Sébastien Righi
A
édito
1,2 4,5,6,7,8,9,10,11,12,13,...108
Powered by FlippingBook