RDM MAG#7 - page 30

30
RDM Magazine
/
N°7
/
octobre 2017–mars 2018
LIVRES
/
CULTURE
L
a couverture dorée, reproduisant le célèbre ta-
bleau du peintre autrichien attire l’œil : le premier
roman de Valérie Trierweiler sorti au printemps
n’est pas passé inaperçu. Dès 2016, la journaliste
de
Paris Match
s’était intéressée, à travers un article, à lamuse
de Klimt. Et elle confesse avoir été étonnée du nombre im-
portant de commentaires qu’elle reçut à l’époque. Finale-
ment, elle en fit un roman au charme certain ! Et l’engoue-
ment que suscite cette histoire va bien au-delà de l’intérêt
qu’il y a à imaginer une romance entre un célèbre peintre et
celle dont le visage a traversé les âges. D’autres ingrédients en
font deux personnages quasi mythologiques.
Il y a d’abord le contexte. Dans la Vienne du début du XX
e
siècle, Klimt côtoie Freud, Sweig, Schnitzler, et prend sous
son aile le jeune Egon Schiele.
« Cette époque m’a toujours fait
rêver,
confesse le belge Jean-Luc Cornette qui scénarise cet
automne une biographie du peintre éditée en bande dessinée
chez Glénat.
Ces artistes s’affranchissaient de tout, Vienne était le
centre de l’Europe et Klimt était le pilier de ce groupe. »
L’époque
offre par ailleurs quelques résonances avec la nôtre. La ca-
pitale autrichienne voit débarquer au début du XX
e
siècle
100000 réfugiés.
« Cette histoire incite à réfléchir sur la façon
dont nous nous comportons,
insiste Valérie Trierweiler
, et sur
notre manque de générosité et d’humanité vis-à-vis de ceux qui ont
tout perdu. »
Klimt le libertin provocateur, Adèle la féministe
socialement très engagée furent de véritables chantres de la
modernité. À tel point d’ailleurs qu’ils en reçurent quelques
inimitiés. Au-delà même de leur mort. Les célèbres portraits
K L IMT,
c e hé r o s
2018marquera le centenaire de lamort deGustavKlimt. Bien
avant cette échéance, le célèbre peintre autrichien est partout : sur
les calendriers et lesmugs, mais aussi au cinéma, dans des romans
ou enBD. Gustav serait-il dans l’air du temps ?
Par Francine Thomas
¬
de la jeune femme réalisés par Klimt furent saisis par les na-
zis, Hitler estimant qu’il s’agissait-là d’art dégénéré.
Ajoutons enfin à ce cadre historique très inspirant le génie
d’un peintre dont la côte tutoie aujourd’hui celle de VanGogh.
« Il a créé une peinture avant-gardiste,
souligne Valérie Trierwei-
ler.
Klimt brise les tabous, il ose représenter les femmes dans toute leur
intimité et leurs mystères. Elle est jeune, elle est âgée, elle est belle ou
pas. Chacun et chacune peut s’y retrouver. »
Jean-Luc Cornette
confirme :
« Il y a chez lui une folie et une sensualité folle qui ressort
même quand il peint des arbres. Il a aussi un côté très décoratif qui
plaît aux gens. Il se retrouve aujourd’hui sur des millions de cartes pos-
tales. Est-ce une chance ou une malchance ? »
Gageons que celui qui souffrit des quolibets
aurait sans doute aimé cette reconnaissance.
Et peut-être aurait-il été curieux des avancées
technologiques qui permettent aujourd’hui
d’explorer son œuvre. Le Mudec de Milan
propose en ce moment
Klimt experience
où le
visiteur se voit immergé à 360 degrés dans
Le Baiser
et d’autres toiles… de façon exclu-
sivement numérique. Aucune peinture n’est
exposée. Reste que l’expérience de se trouver
physiquement face au portrait doré d’Adèle
Bloch-Bauer est si intense qu’il faudra encore
la perspicacité de nombreux cinéastes et écri-
vains pour percer le mystère de la Joconde au-
trichienne.
RdM
©iStock
Kimt experience,
Mudec
Milan, jusqu’au 07/01/2018
Le Secret d’Adèle,
Valérie
Trierweiler, Les Arènes
Klimt,
Jean-Luc Cornette,
Glénat Carrément BD
1...,20,21,22,23,24,25,26,27,28,29 31,32,33,34,35,36,37,38,39,40,...108
Powered by FlippingBook