RDM MAG#7 - page 89

octobre 2017 -mars 2018
/
N°7
/
RDM Magazine
89
EMBARQUEZ
/
L‘INTERVIEW EN COULISSES
RDM : Commençons par quelquesmots pour vous
présenter…Quel est votre parcours ?
Kévin Izorce : On a tous chez Rivages du Monde des par-
cours originaux faits d’expériences diverses : sans doute
une des volontés de la compagnie. Personnellement, j’ai
commencé par l’école hôtelière : une excellente formation
pour apprendre à travailler vite en gérant des situations de
stress avec le sourire ! Très vite j’ai travaillé dans la restau-
ration, puis j’ai quitté la Provence pour Saint-Nazaire où j’ai
commencé une nouvelle vie dans un musée sur les paque-
bots dont j’ai pris la responsabilité jusqu’en 2010. J’ai ensuite
monté une entreprise pour laquelle j’ai étudié la législation
maritime et l’aspect technique des bateaux en visitant près
d’une trentaine de navires jusqu’en 2014, date à laquelle je
suis entré chez Rivages du Monde.
RDM : D’où vous vient ce goût pour les bateaux ?
K. I. : À vrai dire j’ai toujours été passionné par les paquebots
et je rêvais même de devenir officier. L’hôtellerie a été un
moyen de travailler sur des bateaux et je me suis donc ins-
tallé à Saint-Nazaire pendant 12 ans pour lier cette passion à
mon métier. Très tôt, j’ai collectionné des objets provenant
des grands paquebots : des cartes postales au départ jusqu’à
des pièces de mobilier, des panneaux décoratifs. Je courais
les ventes aux enchères à l’époque.
Pourmoi,naviguerc’estvraimentrompreaveclavieàterre.Et
pourtant, les paquebots reflètent l’histoire de notre société :
quand on regarde leur évolution historique c’est frappant,
depuis l’histoire des migrations notamment aux États-Unis
jusqu’à leur utilisation actuelle pour le loisir.
RDM : En dehors de vos activités de directeur de
croisière, vous avez également une passion pour la
photographie ?
K. I. : J’aime beaucoup la photographie et j’ai la chance main-
tenant d’avoir un appareil de qualité. Sur le Danube, je l’uti-
lise souvent pour des vidéos que je diffuse sur les télévisions
en cabine, notamment lorsqu’il n’est pas possible de faire le
briefing du soir. J’aime beaucoup utiliser la photo pour faire
plaisir aux passagers. En plus en voyageant avec Rivages du
Monde, on a la chance de voir des endroits extraordinaires
et d’y repasser régulièrement, profiter de luminosités diffé-
rentes, de scènes de vie. Petit à petit, j’arrive à avoir une col-
lection de jolies photos que je publie notamment sur un site
pour lequel j’écris des articles et sur une page Instagram.
RDM : Quelle est la fonction d’un directeur
de croisière ?
K. I. : Avant tout, il s’agit d’animer la vie à bord pour qu’on se
sente à l’intérieur du bateau comme chez soi, qu’on soit heu-
reux de rentrer après les excursions : créer un cocon agréable
et confortable. Cela passe par l’organisation de la croisière,
des excursions, des relations avec l’équipage, être à l’écoute
permanente des attentes et des questions des passagers et les
décharger de tous les impondérables inhérents à un voyage.
Il faut en permanence s’adapter. Et nous devons aussi veiller
à leur sécurité, voire parfois à leur santé si nécessaire.
RDM : Concernant le Danube, quel est votre coup de
cœur, votre visite préférée ?
K. I. : Sans doute la visite de l’abbaye de Melk. Parce qu’on
ne s’y attend pas, contrairement à Vienne dont on connaît
d’avance les superbes richesses. Un effet de surprise qu’on
ressent également à Budapest et à Belgrade par exemple.
RDM : Comment définiriez-vous la spécificité
de Rivages duMonde ?
K. I. : Peu de compagnies proposent des destinations aussi
variées à travers le monde. Et cela s’explique par la taille des
bateaux toujours de grande qualité qui ne sont jamais déme-
surés et peuvent accéder là où d’autres ne vont pas. Du coup
se crée une proximité entre les passagers et l’équipe avec un
service plus personnalisé. Rivages du Monde propose aussi
des itinéraires relativement longs avec des extensions, ce qui
permet de prendre son temps et de jouir d’une véritable dou-
ceur de vivre à bord.
K É V I N I ZORCE
di rec t eur de c roi s ière
À 34 ans, basé aux Philippines, Kevin a déjà une longue vie professionnelle derrière lui. Directeur de croisière
pour Rivages duMonde, il navigue notamment sur les eaux duMékong, de la Patagonie ou encore, comme
cet été, duDanube. Il partage avec nous son expérience et sa passion pour les croisières et la photographie.
Par Sébastien Righi
¬
1...,79,80,81,82,83,84,85,86,87,88 90,91,92,93,94,95,96,97,98,99,...108
Powered by FlippingBook