Background Image
Table of Contents Table of Contents
Previous Page  89 / 108 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 89 / 108 Next Page
Page Background

EMBARQUEZ

089

N° 1 / 2015

Sinjun, un partenariat

harmonieux

À quelques kilomètres au nord de Mandalay, sur les rives de l’Irrawaddy,

le village de Sinjun a su garder toute son authenticité alors qu’un récent

confort et de nouvelles constructions ont vu le jour grâce au concours du

R/V Ananda

, le bateau affrété par Rivages du monde. Un partenariat de

développement réussi.

Quand le bateau accoste sur les berges du

petit village de Sinjun, des dizaines d’enfants

au sourire rieur accourent à notre rencontre,

comme sortis de nulle part. C’est sous cette

escorte joyeuse, gambadant à nos côtés,

que nous parcourons le chemin de terre qui

conduit aux maisons. Une charrette tractée

par deux imposants zébus déporte notre

troupe sur le bas-côté. Rires sonores des

enfants devant notre étonnement.

Ici les premières maisons, charmantes ca-

banes en bambous tressés, juchées sur

pilotis. Au rez-de-chaussée, une étable. À

gauche, une échoppe. Les familles – 250 en-

virons pour 1060 habitants – vivent à l’étage.

Au loin, des silhouettes de femmes s’affairent

dans les champs, leur chapeau de paille dé-

fie l’horizon. À chaque maison, son lopin de

terre et ses pieds de ricin, ses haricots et ses pois qui grimpent le long des tu-

teurs. Le sol fertile est ici généreux.

Les enfants se sont rassemblés sur les marches de leur école. Le bâtiment en bois

massif est flambant neuf. Ils entonnent l’hymne national birman puis un étonnant

Frère Jacques

. Applaudissements.

Depuis 2014 et sa construction dans les chantiers navals de Rangoun, l’

Ananda

mène de nombreuses actions pour aider au développement de ce village. Identifi-

cation des besoins au plus proche des attentes des habitants, telle est la philoso-

phie de ce partenariat, inscrit dans la durée. Et les réalisations sont nombreuses :

nouvelle école, bibliothèque, mairie, maison des enseignants, groupe électrogène

qui fournit pour 2 dollars par mois et par famille de l’électricité de 18 h à 9 h, murs

en bambous des maisons peu à peu remplacés par du bois massif, paille des toits

supplantée par de la tôle… Le maire qui reçoit directement l’aide financière, nous

accueille avec son sourire rougi au bétel.

Sur le chemin du retour, une maison affiche fièrement son drapeau bouddhiste.

C’est une maison d’hôtes pour les pèlerins qui feraient ici escale. À la sortie du

village, nous croisons la maison du Nat, son génie protecteur. Il semblerait que ses

vœux aient été exhaussés par l’

Ananda

.